top of page

Retour sur le conseil municipal du 27 juin 2023

« Com d’hab » La dernière séance du Conseil avant l’été.


Comme d’hab… le maire arrive en retard : 30mn.


Pour un ordre du jour exceptionnellement chargé : ce n’est pas bon signe.


Comme d’hab, aucun élu ne semble s’émouvoir de ce retard.


On papote ; on se bise ; la convivialité républicaine bât son plein.


Comme d’hab, les rangs du public sont réduits : 3 chaises occupées sur 40, un dormeur bien inoffensif et un participant très addictif de son smartphone.


Comme d’hab, après l’appel des présents, le silence le plus absolu va s’établir dans cette assemblée démocratiquement élue mais …. docilement rassemblée pour des communications qui débutent par un rituel « Ce que je voulais vous dire… ».


Comme d’hab, lorsque qu’un opposant se voit autorisé à prendre la parole -dans le cas présent Dominique- pour développer un argumentaire très étayé sur une lecture économique et même politique des comptes de la ville… il se voit brutalement interrompu, voire moqué !


15 mn d’intervention : ce règlement intérieur si draconien chacun sait qu’il n’a pas été publié comme il le devrait suite à la dernière élection municipale.


Sur injonction du maire, le 1er adjoint, médiateur désigné pour la séance, a lu l’article du règlement qui légitime… la fin de l’intervention.


Com d’hab, le groupe Renaissance, en la personne de son représentant, a pris la parole pour défendre le bilan des actions du maire en matière d’environnement injustement apprécié semble-t-il la veille lors d’une réunion de Transitions Nogentaises pour une restitution à mi-mandat.


Je vous ai décrit un théâtre d’ombres dont les séquences se déroulent selon le bon vouloir d’un maire dont l’ancienneté du mandat devrait lui inspirer la sagesse et la tempérance nécessaires au bon déroulement d’un échange démocratique.


Spectateur de cet étrange célébration républicaine, on comprend mieux le désintérêt des nogentais manifesté envers leurs politiques lors des élections. et pas que;


Devra-t-on attendre l’échéance des prochaines municipales pour redynamiser l’équipe municipale d’une ville qui mériterait mieux pour affronter les défis actuels ?


* En rappel : la charte des colistiers de Jacques JP Martin lors des dernières élections.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page