top of page

#4 Retour sur notre action municipale ...les questions environnementales

Pour cette quatrième publication nous allons aborder les questions environnementales, une priorité pour notre groupe, mais également le sujet délicat du droit d'expression pour les élus de l'opposition…


Vous évoquez le manque d’ambition de la Ville en matière de transition écologique et de préservation de la biodiversité. Pourtant des actions sont réalisées ?


Effectivement la municipalité a engagé des actions mais qui restent nettement insuffisantes. Par conséquent nous avons notamment voté contre ce budget 2023 en raison des actions manifestement insuffisantes prévues par le Maire, pour que la ville puisse lutter ou s’adapter efficacement et avec méthode au dérèglement climatique et à la préservation ou la restauration de la biodiversité.

A cet égard, rappelons que le Maire s’etait engagé lors des dernières élections municipales à réconcilier l'homme, la ville et la nature (page 8 de son programme). De belles promesses !

Souvenez-vous, lors des élections le Maire s’était également engagé auprès de l’association Transitions Nogentaise en signant le pacte de la transition et prenant ainsi toute une série d’engagement.

À mi-mandat la ville est sur une moyenne de 25 % de réalisation des engagements, pour certains ils sont uniquement commencés, étant précisé que le Maire, faisant preuve de prudence dans ce domaine, n’avait pas retenu tous les engagements qui étaient proposés dans le pacte. Si tel avait été le cas, comme d'autres villes de France la ville serait alors à 13 % de réalisation....



Ce constat ne nous étonne pas, car il est à l’image de la gestion de sa ville.

Nous constatons un manque d’ambition, de cohérence et de méthode dans ces domaines qui se manifestent par le fait que le Maire refuse d’établir :


- un diagnostic permettant de faire le point sur la situation de la ville au regard de ces enjeux ;

- un plan stratégique comprenant un schéma directeur listant toutes les actions à engager, faisant une évaluation complète et une programmation pluriannuelle des crédits nécessaires à leur atteinte, ainsi que des indicateurs permettant de suivre leur réalisation sur les plans opérationnels et financiers.


Pour répondre à la question sur les actions engagées par la ville, le Maire se limite à inscrire dans le budget certaines dépenses finançant des actions éparses.


Concernant l’écologie, à faire tenir des commissions municipales épisodiques traitant de sujets particuliers sans vision globale sur la transition écologique et la biodiversité.



Frederic Lamprecht, élu #nogentavenir


Compte tenu de l’importance de ce sujet, nous souhaitons naturellement continuer d'apporter notre aide à la ville.


Car nous considérons que ce sujet est trop important pour qu’il fasse l’objet de querelles partisanes. Il en va de l’avenir de Nogent et des Nogentais, et de notre qualité de vie pour notre ville.



Isabelle Guimard élue #nogentavenir

Pour finir sur un dernier exemple en date illustrant le peu de suivi que porte la ville au dérèglement climatique, le budget 2023, voté le 4 avril 2023, avait prévu, comme chaque année une enveloppe financière (40 000 euros au total pour tout Nogent,. c'est peu !) destinée à octroyer des subventions d’aides pour des travaux d’amélioration énergétique en faveur des Nogentais.


Plus de 6 mois après le vote du budget, et malgré nos demandes, il n’y a toujours pas d’instructions sur le site de la ville permettant d’expliquer aux Nogentais le protocole pour bénéficier de ces aides !


Le Nogent Mag. réserve une demie page pour donner la parole aux élus de l'opposition. Mais on ne vous voit plus apparaître, ni vos noms ni vos photos dans la page d’expression réservée aux conseillers municipaux. Quelles en sont les raisons ?



Frédéric Lamprecht, élu #nogentavenir


Rappelons que nous avons fait le choix d’une union de nos listes avec Gilles Hagège pour le second tour des élections municipales de 2020. Cette union de circonstance ne nous a pas permis de remporter l'élection, pour des raisons sur lesquelles je ne reviendrais pas.


Mais je tiens à rappeler que nous avons perdu à 63 voix du Maire sortant et son allié.


Ce qui pour une première participation est une belle performance et un message fort envoyé par les Nogentaises et les Nogentais qui nous soutiennent et que nous tenons à remercier.


Depuis 3 années se sont écoulées et même si nous demeurons dans l’opposition avec nos collègues, nous ne partageons pas toujours la même vision pour Nogent, cela occasionne des incohérences dans le cadre de la communication politique collective du groupe constitué et parfois des divergences de votes lors des conseils municipaux.


Or les tribunes d’expressions politiques sont l’occasion de faire état de nos visions politiques, c’est pour cette raison que nous n’avons pas souhaité les co-signer depuis mai 2022.


Pour faire entendre notre vision pour la ville, nous avons écrit à plusieurs reprises au Maire pour lui demander d’appliquer simplement la loi conformément à l’article L. 2121-27-1 du CGCT, considérant que les élus d’opposition doivent pouvoir bénéficier d’un espace d’expression au sein des supports d’information municipaux.


A ce jour, le Maire refuse d’appliquer la loi et se contente d’une mention dans le magazine de la ville indiquant simplement que nous n’avons pas souhaité signer cette tribune. C'est naturellement inacceptable.


Aussi nous allons donc continuer d’agir pour faire reconnaître enfin notre droit d’expression en tant qu'élu de l’opposition !


4 vues0 commentaire
bottom of page